Accueil – Faubourg 26

Faubourg 26 - théatre et spectacles 

RESERVATION 04 75 22 31 71

assofaubourg26@gmail.com

« Le Cheval et le comédien »

D’après des textes de Maurice YENDT

 A partir d’écrits théoriques et dramatiques de Maurice YENDT, auteur et metteur en scène, Françoise Maimone propose un spectacle inattendu, poétique et parfois cocasse, pour interroger avec humour et subtilité l’éternelle jeunesse du théâtre, art de la scène sans équivalent pour symboliser le monde et la condition humaine. Mais quelle est la différence entre un cheval de cirque et un comédien ? C’est là, aussi toute la question…

Cette évocation se réalise grâce à la complicité de Pierre Mélé et Brigitte Couston qui de toute leur passion pour le théâtre prennent en charge le jeu dramatique.

Et puis, La technique théâtrale, le son, la lumière, la vidéo apportent tout un univers d’information mêlée de poésie, où pour certains se rappeler, un certain théâtre qui aujourd’hui résonne encore dans nos mémoires.

« Le cheval et le comédien », une histoire de théâtre dans un théâtre qui ne manque pas aussi d’impliquer le public. Un moment de réflexion, de découverte et de plaisir.

 L’équipe :

Comédien : Brigitte Couston et Pierre Mélé

Création lumière et son : Amaël Kasparian, Dylan Guëzel

Création vidéo : Jean-Pierre Portier

Mise en scène : Françoise Maimone

Texte : Maurice Yendt

 Une production de la Compagnie Françoise Maimone

Avec le soutien de Faubourg 26 –accueil en résidence-

Création en première vision au Théâtre du Temple à Saillans

Le vendredi 20 mars à 20h30

 

 

WHO IS WHO : Maurice YENDT, auteur et metteur en scène

 Aujourd’hui, bien qu’il n’ait plus d’activités professionnelles régulières Maurice YENDT consacre toujours une grande partie de son temps au Théâtre ; notamment en animant l’association Faubourg 26/théâtre du Temple à Saillans.

Dramaturge et metteur en scène depuis l’âge de 23 ans, fondateur puis directeur d’importantes institutions théâtrales à Lyon, les nombreuses pièces qu’il a successivement écrites et mises en scène tout au long d’un parcours artistique exceptionnellement durable ont principalement été créées au Théâtre du Huitième, au T.J.A/Centre Dramatique National ou à l’Opéra National de Lyon.

Avec, chaque saison, des tournées régulières dans de très nombreux théâtres et établissements culturels français (dont le Festival in d’Avignon à trois reprises) comme dans la plupart des pays européens. Et même au-delà avec, pour ne citer que les tournées internationales les plus marquantes, en Russie, en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et en Afrique.

Rideau baissé cette odyssée théâtrale de plus de cinquante ans n’est pas sans laisser de traces. On dit pourtant que le théâtre est un art éphémère n’existant que dans le temps vécu de la représentation. Mais on sait aussi qu’il peut parfois faire preuve de pouvoirs sans équivalent et être source de résonnances indélébiles, parce que profondément intimes, dans la vie et la mémoire des spectateurs. Surtout lorsqu’elles sont confrontées, merci Gutenberg, par des témoignages écrits et des analyses critiques autour de l’aventure artistique.

Les textes, quels qu’ils soient, ont heureusement la vie dure et demeurent longtemps vivants et parlants. Et particulièrement les pièces de Maurice Yendt qui désormais, parfois plusieurs décennies après leur création, sont toujours interrogées et montées par d’autres metteurs en scène, publiées et traduites dans une vingtaine de langues.

Ce sont en fait des empreintes diversifiées, dramaturgiques et esthétiques, qui sont la matière sensible et poétique du spectacle « Le cheval et le comédiens » conçu et mis en scène par Françoise Maimone. Une façon originale et inattendue de faire entendre le voix d’un passeur de théâtre qui, tout en s’adressant constamment à l’ensemble des publics, est aussi un des rares initiateurs de relations totalement nouvelles et délibérément émancipatrices entre théâtre d’art et jeunes spectateurs.

 Cf. le site wwwmauriceyendt.fr

A lire également :

  • YENDT Maurice. Propos d’avant-scène. Instantanés

En marge d’un parcours théâtral (Editions Lanzman, 2010)

  • TJA/Théâtre des Jeunes Années, une scène de conquête

et d’innovation (Edition Lansman, 2008)

 

 

WHO IS WHO: FRANCOISE MAIMONE (née AYVAYAN)

 Metteur en scène de théâtre/comédienne

Directrice de la Compagnie Françoise Maimone créée en 1980

Directrice du Théâtre Gérard Philippe (Villeurbanne) de 1990 à 2005

Directrice du Théâtre Astrée (Villeurbanne) de 2006 à 2014

  •  10 janvier, naissance à Valence (Drôme).

 Très jeune Françoise Maimone suit l’enseignement du peintre Bernezat aux Beaux-Arts de Valence. A l’issue d’étude secondaire, elle est admise au Conservatoire d’Art Dramatique de Grenoble.

De 1965 à 1978, elle se consacre exclusivement à l’éducation de son fil Hugo, tout en suivant de très près les créations théâtrales de Georges Lavaudant et de son théâtre Partisant.

Elle participe à plusieurs stages de réalisation théâtrales sous la houlette du dramaturge Gabriel Cousin.

Installée à Lyon de 1971 à 2014, avec son époux, le compositeur Gérard Maimone, elle crée, en 1978, sa première mise en scène, Télex no 1, d’après Jean-Jacques Schuhl.

Ce sera la première d’une longue série de créations, avec sa compagnie éponyme, tant au sein des établissements culturels dont elle prendra la direction qu’à l’occasion de nombreuses tournées dans l’hexagone et en Italie.

En 2005, elle publie un livre qui réunit quelques textes écrits au fil des décennies, témoins de son « jardin secret » sous le titre de « Sœur de Nuit », suivi en 2015 de la parution aux Editions Jacques André de « On l’appelle Mourad » où elle rend compte poétiquement de son parcours de fille de la Diaspora arménienne.

 

Principales mises en scène (par ordre chronologique) : Macbeth (Shakespeare) / Maldoror (Lautréamont) / Passion selon…d’après Artaud / La danse de mort (Stridberg) Lulu (Wedekind) / Le rêve d’un Homme Ridicule (Dostoïevski) / Lorenzaccio (Musset) / Fantasio (Musset) / L’Avare (Molière) / Le roi Lear (Shakespeare) Ivanov (Tchékhov) / Le Misanthrope (Molière) / Le Prince de Hombourg (Kleist) / Le Sous-Sol (Dostoïeski) / Amphitryon (Kleist) /

La Nuit d’Althusser (Jallade) / Richard III (Shakespeare) / Don Juan ou la Fuite dans un battement de paupières/Faustus 25/Las Voces del Exilio/Paroles perdues…

 

La spécificité des mises en scènes de Françoise Maimone consiste à conjuguer avec le choix de grands textes de référence de la littérature un environnement pictural et musical essentiels à son travail.

Ses dernières créations « Shakespearemania » et « Don Juan : prolégomènes » ont infléchi sa recherche des arts avec l’insert très prononcé de la danse contemporaine dans ses mises en espace.

 

https://www.youtube.com/watch?v=zf60WMOsaII

https://www.youtube.com/watch?v=EfTMC7W eU

https://www.youtube.com/watch?v=XDOK4P8EugU

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail